Maghreb, Maroc

Maroc : Le limogeage de Benkirane vu par la presse internationale

 

par Rédaction

Le limogeage du Premier Ministre marocain, Abdelilah Benkirane, par le roi du Maroc Mohammed VI, a été abordé par plusieurs sites internationaux.

Pour Le Courrier International, « Cadenassé, le chef du gouvernement n’a plus vraiment le choix des armes.” Finalement, “Abdelilah Benkirane ne peut que se soumettre à la volonté du Palais.”

Selon le journal Ouest-France, « traditionnellement au Maroc, les lignes idéologiques des partis comptent peu ou pas dans la formation des coalitions, qui travaillent sous la tutelle du roi, chef d’État au-dessus des partis, lequel garde la haute main sur la diplomatie, la sécurité ou les secteurs clés de l’économie »

D’après Le Monde, «A la tête du gouvernement, M. Benkirane a dirigé le gouvernement pendant cinq ans dans une sorte de cohabitation avec le palais royal, véritable détenteur du pouvoir sur les dossiers clés, en prenant bien garde à ne jamais affronter la monarchie. Politique adroit et orateur proche du peuple, M. Benkirane a acquis une popularité réelle dans l’électorat, au point d’être reconduit en octobre 2016, mais aussi de déplaire dans l’entourage royal.

Pour le site allemand Deutche Welle, « Les analystes estiment que la décision semble être le résultat de manœuvres politiques de la monarchie pour forcer le PJD à céder des postes ministériels clés ».

Comments are closed.